Pour un Trafalgar des Pétroliers !

29 mars 2012 by

Mobilisation générale le 8 avril, en mer et sur terre, de la Seyne-sur-Mer à Brégançon, contre le permis de recherche Rhône maritime détenu par l’entreprise écossaise Melrose. Ce permis a pris fin en novembre 2010. Cela fait deux ans que son renouvellement jusqu’en novembre 2015 est en cours d’instruction à environ 30 km des côtes, à moins de 30 km du périmètre du futur Parc national des Calanques et à 50-70 km du Parc national de Port Cros et du Sanctuaire PELAGOS (protection des mammifères marins de Méditerranée). Fixée au 11 avril 2012, la date limite d’instruction du dossier est le prétexte de cet appel à mobilisation pour que ce permis ne soit pas renouvelé.

Le Forum Alternatif Mondial de l’Eau

29 mars 2012 by

Suez, Veolia et la Banque mondiale avaient rendez-vous  à Marseille pour un Forum mondial de l’eau. Leur objectif : tirer davantage profit de la crise mondiale de l’eau et des privatisations engagées depuis des décennies. Une dynamique qui commence à prendre l’eau, grâce à l’action de ceux qui se battent pour la reconquête de ce bien commun de l’humanité.

Face à ce forum officiel non légitime, le Forum Alternatif Mondial de l’Eau s’est tenu à Marseille du 14 au 17 mars 2012. Objectifs :

  • Proposer des solutions alternatives afin de donner de l’eau à ceux qui en ont besoin et non en vendre plus à ceux qui peuvent la payer cher,
  • Promouvoir la reconnaissance de l’eau comme bien commun du vivant,
  • Rendre effectif l’accès à l’eau potable comme un droit humain fondamental,
  • Défendre le service public et citoyen de l’eau,
  • Contester la légitimité du Forum des marchands d’eau

Voici une série d’articles et de liens en guise de bilan : 

Bizi ! interpelle les décideurs locaux

27 février 2012 by

Du global au local et du local au global, voici un exemple de travail déclinant localement l’action du mouvement Urgence climatique Justice socialeBizi a interpellé les décideurs locaux lors d’une conférence de presse à Bayonne ce samedi 25 février.

Bizi a présenté un certain nombre de positions et de propositions sur des dossiers importants de l’actualité locale :

  • les transports,
  • l’implantation d’un complexe commercial Ikea,
  • les projets de centres de tri-mécano-biologique à Bayonne nord et à Charitte-de-Bas.

Vous en trouverez le résumé détaillé dans le document ci-joint.

Gaz et huiles de schiste : la mobilisation continue

22 février 2012 by

La mobilisation contre les gaz et huiles de schiste ne s’est pas terminée avec la loi d’interdiction de la fracturation hydraulique et l’annulation de 3 permis sur les 64 existants et de nombreux autres à l’étude (voir ici, ici et ici).

Aujourd’hui, ce sont l’ensemble de ces permis qui sont remis en cause : imposés sans aucun débat démocratique ni consultation des populations et élus locaux, et malgré les exigences de transition énergétique qui imposent de stopper cette fuite en avant frénétique, ces permis concernent aussi bien du gaz et pétrole de schiste, de houille, conventionnel, ou de l’off-shore profond (large de Marseille et de Guyane).

Voici trois des nombreux rendez-vous à venir (document à télécharger ici également) :

Dimanche 26 février – Un an de mobilisation citoyenne !

Place des Combettes – Villeneuve de Berg (Ardèche)
À l’initiative du Collectif Villeneuve de Berg et du Collectif 07, un an après la manifestation ayant réuni plus de 15000 personnes à Villeneuve de Berg, une journée chaleureuse et conviviale de rassemblement, avec animations et débats, sera organisée.

Plus d’informations : http://www.stopaugazdeschiste07.org/spip.php?article235

———–
Samedi 17 mars – Manifestation lors du Forum Alternatif Mondial de l’Eau (FAME) :

Le FAME (14 – 17 mars à Marseille) s’oppose aux velléités du Conseil Mondial de l’Eau (CME) et des multinationales qui le composent et qui organiseront, avec le soutien du gouvernement, un Forum Mondial de l’Eau dont l’objectif est d’étendre la marchandisation et la financiarisation de l’eau.
Durant le FAME, de nombreux ateliers sur la problématique « eau et extraction des ressources naturelles » seront organisés, dont l’un d’entre eux portera spécifiquement sur les luttes contre les gaz et huiles de schiste en Europe et dans le monde.
Manifestation du samedi 17 mars : une forte participation des collectifs citoyens contre les gaz de schiste est attendue, notamment ceux qui sont mobilisés contre les permis dans le Var et au large de Marseille.

Plus d’information : http://www.fame2012.org/fr/ 

————
Dimanche 8 avril : Pour un Trafalgar du gaz de schiste ! Pour en finir avec le permis offshore Rhône Maritime !

Trois jours avant la date butoir de signature du permis d’exploitation de pétrole en offshore profond au large de Marseille, une double manifestation, sur terre et sur mer, est organisée :

  • rassemblement maritime pour les marins avec départs décentralisés de tous les ports du littoral ;
  • rassemblement terrestre à quai pour tous les « sans bateaux », à partir de 11 h, Parc de la Navale (5 ha dans un cadre superbe dans la rade de Toulon), accessible en voiture, ou bien en navettes en bateau depuis le centre ville ;

Plus d’informations :

Six heures pour la transition énergétique

19 février 2012 by

Le jeudi 23 février 2012, à compter de 18h, le collectif Urgence Climatique Justice Sociale de Rouen organise (téléchargez le tract ici):

6 heures pour la transition énergétique à Rouen

Le jeudi 23 février 2012 [18h-24h]
Salle Sainte Croix des Pelletiers

➢ Ateliers débats participatifs
➢ Musique festive
➢ Bar et buffet local et de saison

Pour une démocratie locale de l’énergie, Mobilisons-nous

Avec la participation : Action Citoyenne, les AMAP, l’ARBRE, ATTAC Rouen, Culture en Brousse, Collectif Stop EPR ni à Penly ni Ailleurs, Effet De Serre Toi-Même, Faites Le Vous Même, Greenpeace, Les Déboulonneurs, Sabine, SDN27, Urgence Climatique Justice Sociale

Aéroport Notre-Dame des Landes : la lutte continue !

19 février 2012 by

Le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes, véritable ineptie écologique et économique, est devenu un enjeu national en juillet dernier, lors d’un rassemblement de plusieurs milliers de personnes. La tracto-vélo organisée du 6 au 12 novembre 2011 a permis de faire remonter la pression au niveau national, et d’inscrire cette bataille dans l’agenda électoral.

Rendez-vous est déjà pris le samedi 24 mars pour une manifestation à Nantes, pour l’arrêt immédiat du projet. Voir l’affiche et plus d’informations ici : http://24marsnantes.noblogs.org

Par ailleurs, réservez vos dates : un grand forum européen des projets inutiles est déjà prévu du 4 au 8 juillet à Notre-Dame des Landes.

Gaz et pétrole de schiste ! Scandale, les industriels veulent contourner la loi !

10 janvier 2012 by

Le gouvernement cautionne par sa présence un colloque qui vise à débattre, notamment, de « l’interdiction française, comment en sortir ? ».

En réaction, les collectifs anti-gaz et pétroles de schiste convient à un contre-colloque :

La COP17 succombe dans l’apartheid climatique

11 décembre 2011 by

Voici le communiqué du réseau international Climate Justice Now dans lequel sont impliqués, entre autres, Attac, Aitec, Les Amis de la Terre, La Via Campesina, Jubilee South, etc…

Il est également accessible ici en .pdf.

La COP17 succombe dans l’apartheid climatique

L’antidote est l’Accord des Peuples de Cochabamba. 

Durban, Afrique du Sud – Les décisions issues du sommet des Nations-Unies sur le climat à Durban – COP17 – constituent un crime contre l’humanité, selon Climate Justice Now ! coalition de mouvements sociaux et de la société civile. Ici en Afrique du Sud, qui a inspiré le monde entier par les luttes de libération menée par la majorité noire du pays, les nations les plus riches ont créé avec cynisme un nouveau régime d’apartheid climatique.

« Retarder toute action réelle après 2020 est un crime aux proportions mondiales », selon Nnimmo Bassey, président des Amis de la Terre International. « Une augmentation de 4°C de la température mondiale, permise par ce plan, est une condamnation à mort pour l’Afrique, les petits États insulaires, et les pauvres et les personnes vulnérables de l’ensemble de la planète. Ce sommet a amplifié l’apartheid climatique, les 1 % les plus riches de la planète ayant décidé qu’il était acceptable d’en sacrifier les 99 % ».

Selon Pablo Solon, ancien négociateur en chef de l’Etat plurinational de Bolivie, « il est faux d’affirmer qu’une deuxième période d’engagements du protocole de Kyoto a été adoptée à Durban. La décision actuelle a seulement été reportée à la prochaine COP, sans engagement de réduction d’émissions de la part des pays riches. Cela signifie que le protocole de Kyoto restera en vie jusqu’à ce qu’il soit remplacé par un nouvel accord encore plus faible ».

Les pollueurs de la planète ont bloqué toute réelle action et ont une fois de plus choisi de renflouer les banques et les investisseurs en décidant d’étendre les marchés du carbone pourtant en train de s’effondrer, ce qui comme toutes les activités des marchés financiers de nos jours permettent surtout d’enrichir quelques privilégiés.

« Ce que certains considèrent comme de l’inaction est en fait une démonstration de l’échec, palpable, de notre système économique actuel pour répondre aux crises économiques, sociales et environnementales » selon Janet Redman, de l’Institute for Policy Studies, basé à Washington. « Les banques qui ont provoqué la crise financière sont en train de faire d’importants profits en spéculant sur le futur de notre planète. Le secteur financier, acculé, cherche un moyen de s’en sortir à nouveau en développant de nouveaux produits pour soutenir un système défaillant ».

Bien que l’on parle d’une « feuille de route » proposée par l’Union Européenne, l’échec de Durban montre que c’est un cul-de-sac, une route pour nulle part. Les porte-paroles de Climate Justice Now ! appellent la communauté internationale à se rappeler qu’un véritable plan pour le climat, basé sur les besoins planétaires identifiés par les scientifiques et issu du mandat de mouvements populaires, a vu le jour lors du Sommet des Peuples sur le changement climatique et les droits de la Terre-Mère en Bolivie en 2010. L’accord des peuples de Cochabamba, porté devant les Nations-Unies, a été supprimé des textes de négociations, alors qu’il proposait un moyen juste et efficace pour avancer, ce qui est terriblement nécessaire.


Durban, nouvelle conférence internationale sur le climat, presqu’en direct….

29 novembre 2011 by

Après Copenhague et Cancun, Durban (Afrique du Sud) accueille une nouvelle conférence de l’ONU sur le climat (28 nov – 9 déc). Pour suivre au plus près ce qu’il s’y passe, aussi bien à l’intérieur des négociations que du côté du mouvement pour la justice climatique, voici une sélection de liens :

Après Durban :

Pendant Durban :


Analyses sur les enjeux de Durban 

Communiqués des organisations avant Durban :

Vidéos et Emissions de radio

Sites Internet




Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.