Cochabamba (presque) en direct…

by

En raison du volcan islandais, très peu de représentants d’organisations membres d’Urgence Climatique Justice Sociale ont pu se rendre à Cochabamba. Peu de textes et vidéos en français sont donc disponibles : vous en trouverez ci-dessous quelques-uns, accompagnés de quelques traductions, en grande partie réalisées par le projet Medium.

Visitez le nouveau site de la coalition internationale Climate Justice Now (fr, en, sp).

La déclaration finale est accessible :

ici en français ;

ici en espagnol ;

ici en anglais ;

En français :

Cochabamba : de la « guerre de l’eau » à la conférence alternative sur le climat, et Cochabamba : quand la planète « d’en bas » discute du climat par Pauline Lavaud, de la Fondation France Libertés, publiée par Bastamag.

Cochabamba : quand la voix des peuples se fait entendre, par Juliette Renaud, conseillère technique sur les problématiques environnementales du Prix Nobel de la Paix Adolfo Pérez Esquivel, et membre du REDAJ (Réseau d’assistance juridique contre les méga-activités minières).

La Via Campesina se mobilise pour la Conférence des peuples sur le Climat à Cochabamba, communiqués de presse de la Via Campesina, ainsi qu’ici, ici et ici.

Cochabamba : ambivalence et excitation, Cochabamba : quelles perspectives pour le mouvement du climat ? et Cochabamba : vers une semaine mondiale d’action pour la justice climatique par Tadzio Muller, militant des coalitions Climate Justice Action et Climate Justice Now.

Les droits de l’Homme et les droits de la nature sont les deux noms d’une même dignité par Eduardo Galeano, écrivain uruguayen.

En Bolivie, une nouvelle chance pour le climat, par Pablo Solón, ambassadeur de Bolivie à l’ONU.

A propos de l’initiative de Cochabamba et de « la TerreMère », par Pierre Khalfa

Cochabamba: les «alters» veulent un contre-sommet climatique, article de Jade Lindgaard pour Médiapart.

En Bolivie, appel « populaire » à un tribunal du climat, Article d’Hervé Kempf pour Le Monde.

Sommet de Cochabamba : un premier bilan, dépêche de Clara Delpas pour Novethic.

Cochabamba : rien à signaler, vraiment ?, par un blogger francophone présent à Cochabamba, ainsi qu’ici et ici.

En Anglais ou espagnol :

Le site officiel de la rencontre, notamment les bulletins d’information 1 et 2 et ici pour des vidéos.

La Web-radio des Amis de la Terre International où sont publiés de nombreux articles audios.

Un site américain très riche en informations, vidéos, retour historique sur la guerre de l’eau à Cochabamba.

Cochabamba: Mining protests overshadow climate summit, article du Guardian suite à une grève dans une mine d’argent bolivienne exploitée par une entreprise japonaise.

A New Climate Movement in Bolivia, par Naomi Klein

La déclaration des mouvements sociaux ici en anglais et ici en espagnol.

Publicités

Étiquettes : , , , , , ,

9 Réponses to “Cochabamba (presque) en direct…”

  1. En bref… « Forum Social à Ivry Says:

    […] le changement climatique et les droits de la Terre Mère à Cochabamba du 19 au 23 avril ; Voir : http://climatjustice.org/2010/04/22/cochabamba-presque-en-direct/ – A l’occasion du sommet UE – Amérique Latine du 14 au 18 mai à Madrid où l’UE […]

  2. Des négociations qui progressent, des camps climat qui se succèdent « Climatjustice Says:

    […] pu intégrer dans le principal texte de négociations les principales exigences portées par l’accord des peuples de Cochabamba : réduction de 50 % des émissions de GES pour la seconde échéance du protocole de Kyoto […]

  3. Du 10 au 17 octobre, semaine internationale d’actions pour la justice climatique « Climatjustice Says:

    […] pour la justice sociale et la justice climatique, s’appuyant sur les revendications issues de l’accord des peuples de Cochabamba. Alors qu’une dernière réunion intermédiaire de préparation a lieu à Tianjin avant le […]

  4. Cochabamba +1 contre les sables bitumineux et les gaz de schiste. | Alter-Echos Says:

    […] y a tout juste un an, Evo Morales et le gouvernement bolivien conviaient une Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et les droits de la Terre-Mère à Cochabamba. Quelques mois après les résultats affligeants du sommet de Copenhague, 35 000 […]

  5. Cochabamba +1 contre les sables bitumineux et les gaz de schiste « Gaz de Schiste Provence Says:

    […] y a tout juste un an, Evo Morales et le gouvernement bolivien conviaient une Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et les droits de la Terre-Mère à Cochabamba. Quelques mois après les résultats affligeants du sommet de Copenhague, 35 000 […]

  6. Cochabamba +1 contre les sables bitumineux et les gaz de schiste. « Climatjustice Says:

    […] y a tout juste un an, Evo Morales et le gouvernement bolivien conviaient une Conférence mondiale des peuples sur le changement climatique et les droits de la Terre-Mère à Coc…. Quelques mois après les résultats affligeants du sommet de Copenhague, 35 000 personnes venues […]

  7. Transition énergétique, une feuille de route… « Climatjustice Says:

    […] agrocarburants qui affament les populations. Comme l’illustre l’accord des peuples de Cochabamba établit en avril 2010 et adopté à […]

  8. Durban risque d’enterrer Kyoto « Climatjustice Says:

    […] pourra inverser le rapport de force et débloquer la situation. Sur la base des déclarations de Cochabamba ou de Lézan, les propositions alternatives pour fonder un nouvel ordre climatique mondial ne […]

  9. FSM : un Espace climat hors des enceintes confinées des Nations-Unies | Climate Space Says:

    […] Le sommet des peuples de Cochabamba, organisée en avril 2010 juste après la conférence de Copenhague, était y compris en grande partie structuré en fonction des négociations de l’ONU. L’objectif était clair : construire un rapport de force international de nature à modifier profondément les négociations officielles. Une telle stratégie, souvent dénommée « inside – outside » a aujourd’hui trouvé ses limites. La tenue et la réussite de l’Espace climat au sein du FSM de Tunis démontre que le climat ne doit plus être seulement l’affaire des négociations de l’ONU. A Tunis, les GCF, MRV, CDM et autres acronymes et technicités incompréhensibles sont restés au placard pour laisser place à l’essentiel : revoir de fond en comble nos modèles de production et de consommation en laissant l’essentiel des réserves prouvées d’énergies fossiles dans le sol. Comme cela a été dit lors de l’Assemblée de convergence : […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :